19.4.18

Entretien avec Christophe Blanchot, 12.04.2018

Boursier.com

Le côté versatile de M. Trump constitue un élément perturbant… ”
Propos recueillis par Christophe Voisin, publié le 12/04/2018 à 10h55 pour Boursier.com

Qu’attendez-vous des marchés en 2018 ?

C.B. : A ce stade, il est difficile d’avoir une opinion tranchée. Les paramètres macroéconomiques apparaissent pourtant inchangés avec une croissance synchrone qui se poursuit dans les grandes zones économiques. Les indicateurs demeurent favorables aux Etats-Unis avec également de bonnes statistiques en Europe. Quant à la croissance des pays émergents, elle évolue de manière positive. Il n’y a donc pas de risque spécifique de ce côté… Mais des paramètres délaissés en 2017 reviennent au goût du jour et ils apportent une lecture plus mitigée du contexte général. Avec le rebond des salaires aux Etats-Unis, l’inflation risque fortement de repartir aux Etats-Unis.

Vous êtes également méfiants vis-à-vis du président américain…

C.B. : Le côté versatile de M. Trump constitue un élément perturbant. Le protectionnisme fait peur aux investisseurs car il induit un ralentissement des échanges mondiaux. Nous pensons néanmoins qu’avec le temps la situation devrait rentrer dans l’ordre avec un dénouement des tensions actuelles mesuré et tempéré.

Craignez-vous une prochaine fin de cycle aux Etats-Unis ?

C.B. : Selon une lecture classique des cycles économiques, on pourrait effectivement être prudent sur ce chapitre. Mais les avantages fiscaux délivrés aux entreprises américaines conduisent à une augmentation mécanique des profits. Le momentum apparaît ainsi toujours positif pour les Etats-Unis…

Quelles sont vos thématiques actuelles ?

C.B. : En début 2018, nous avons allégé les portefeuilles pour augmenter le poids des liquidités. Le marché apparaissait alors tendu en termes de valorisation et nous avions des difficultés à trouver des idées nouvelles. Avec la consolidation observée actuellement, certaines valeurs redeviennent attractives. Nous apprécions la thématique du vieillissement qui correspond à de réels besoins. Ce segment de marché est en croissance durable. Les niveaux de valorisation des entreprises concernées sont justifiés du fait de la visibilité et du développement des structures concernées…

Avez-vous d’autres idées fortes ?

C.B. : Le secteur du transport et de la logistique compte parmi nos fortes convictions. Il est porté par l’essor du commerce en ligne avec les besoins d’acheminement qui en découle. Nous nous intéressons également de près à la digitalisation et au paiement en ligne qui délivre une expansion rapide. Enfin, l’univers du tourisme est également à suivre avec l’augmentation régulière du nombre de personnes qui voyagent.

©2018, Boursier.com